École de l'Onde du Dragon

découvrez, apprenez, vivez le mouvement élémentaire

Shaolin Luohan Qigong System

SYSTEME LUOHAN QIGONG

 

Le CHOY LEE FUT est célèbre pour sa grande variété de formes et de méthodes d’entraînement. Chan Heung, le fondateur, dépensa 20 années à recueillir et affiner ses techniques avant d’en faire la synthèse dans un système logique de 138 formes.

Il est pratiquement impossible à quiconque d'apprendre et se rappeler toutes ces formes, ce qui ne serait d’ailleurs pas souhaitable. L'idée est de se spécialiser après avoir maîtrisé les bases et de choisir alors les formes qui sont les plus appropriées au tempérament et à la morphologie de la personne pour une étude approfondie.

 

LES QUATRE FORMES DE BASE DU SYSTEME :

Il y a quatre formes internes qui n'ont jamais été transmises en dehors du cercle familial immédiat des descendants de Chan Heung. (actuellement diffusées mais sous contrôle et copyright, note du traducteur)
Ce sont " les 18 mains des disciples de Buddhidarma " (" lohan kung " en plus court), " siu lohan ", le " da lohan " et le " wu chi ". Les quatre réunis forment un système complet de kung-fu interne qui couvre le champs entier des techniques du Choy Lee Fut Qigong. Nous avons regroupé ces quatre formes sous le nom générique du " lohan qigong ", littéralement " l'art du souffle des éclairés ".

Sous sa forme initiale le lohan qigong est une pratique interne d'exercices pour cultiver les " trois trésors " du QI (énergie essentielle), JING (essence), et SHEN (esprit). Régulièrement pratiqué, il active le flux de l’énergie de vie dans les méridiens, renforce les organes internes, accroît la longévité en maintenant la santé et la vigueur du corps et de l’esprit. Il entretient les articulations et les muscles, favorise la détente et la gestion du stress. Il prévient la somatisation du stress. Il encourage la prise de conscience du corps et des postures correctes, et fournit l’essence et la base pour beaucoup d’arts martiaux internes ou externes.

Mais aussi, pour les pratiquants sérieux du CHOY LI FUT il apporte la clé des secrets de techniques avancées. Dans un premier temps, nous avons tendance à travailler principalement les aspects physiques du KUNG FU : positions, déplacements, coups de poing et coups de pieds. La puissance provient essentiellement des muscles et des os. C’est externe et superficiel. Dans un second temps, pour progresser jusqu’aux niveaux élevés, nous devons travailler avec le corps, la pensée et l’esprit comme un tout intégral, en d’autres termes, l’aspect interne du KUNG FU. Nous réalisons cela en travaillant avec le QI, notre force de vie, c’est là que le LOHAN QI GONG excelle vraiment.

 

Extrait de FENGSHUI FOR THE BODY de Howard Choy, juin 1998
Traduction Thierry Doctrinal

Nantes tai ji quan Howard Choy waigong stage Qigong Formation qigong

LUOHAN GONG ou 18 Paumes de Boudha

Cette première forme LOHAN GONG de la série utilise le mouvement pour générer le Qi. Il insiste sur l’extrême YIN et YANG dans le mouvement, la pleine expansion et contraction de la circulation du Qi. Dans tous les cas, même durant la complète expression du YANG, le corps reste doux et souple sans aucune tension.

 

SIU LUOHAN

La seconde forme, le SIU LOHAN, est plus ronde dans le mouvement et douce. Par contraste avec le LOHAN GONG, le SIU LOHAN fait plus appel à la respiration (plutôt qu’aux mouvements du corps) pour faire circuler le Qi. Il inclut plusieurs postures immobiles à différents moments de la forme. De l’immobilité naît le mouvement, et à travers le mouvement fluide est cultivé l’immobilité.

 

DA LUOHAN

La troisième forme, le DA LOHAN est pratiquée assis, jambes croisées avec les bras dans différents mudras ou postures. L’esprit, allié au souffle permettent de concentrer le Qi sur différents points de méridiens le long de l’axe central du corps. Autant le LUHOAN GONG et le SIU LOHAN agissent principalement sur les méridiens des organes, le DA LOHAN travaille sur le JEN MAI ou vaisseau concepteur, et le TU MAI, vaisseau gouverneur.

 

WU JI

La quatrième et dernière forme, le WU CHI, combine les techniques des trois précédentes avec des intentions de combat. Le mouvement est fluide et coulant, le corps doux et souple. La tranquillité de l’esprit se marie avec le mouvement du corps, la rapidité circule dans la lenteur.

WU JI est considéré comme la forme de combat de CHOY LEE FUT la plus avancée.